FR | EN

SANDBOX




version française

Informatisation : Couches numériques et réalité

A travers ces actions, j'interroge les nouveaux langages de l’art et de la photographie, et plus globalement notre époque en transitions, la manière dont l'humanité l'habite. Je suis fasciné par notre époque, deux mondes s'entrelacent et s'affrontent.

Je met en relation ce qu'on appel courament la "nature" et l’ultra modernité du monde. Me nourrissant du fruit de mes expériences et de l'observation assidue, curieux de tout ; recherches, sciences, informatique, sociologie, philosophie...
Dans ce projet j'explore notre relation d'humain avec la réalité numérique et le macrocosme dans lequel nous vivons, ainsi que leur entrelacement mutuel, à travers des fichiers images et médias multiples. J'interviens sur une nouvelle réalité tangible et intangible, originelle et numérisée, calculée et compressée.

A travers différents processus, je dé-contextualise et ré-contextualise des moments et des fragments, variables d'environnement et symboles pour créer du sens. Avec le développement de processeurs toujours plus puissants et la numérisation de chaque fragments de la réalité ; le monde et notre mémoire individuelle et collective se mêlent avec leurs propres duplicatas numériques. Les flux informationnels constants sont indexés à la "vitesse de la pensée" dans de gigantesques mémoires externes parallèles.

Si le support de la vie sur Terre réside dans l'information contenue dans l'ADN, alors les métropoles modernes ne sont pas moins que des banques de mémoires tentaculaires. Les supports physiques qui contiennent le monde en leurs seins, les codes informatiques et les algorithmes, bases et flux informationnels (génétiques) de l'univers humain connu.

Il s'agit d'une imprégnation jusque dans notre chair, d'une couche informationnelle qui nous enveloppe et nous pénètre, devenue strate indissociable de l'existence.



matrice

fragment

simulation

eraser

$ailleurs()

human.sys


Vous êtes ici : >