Sélectionner une page

Anticipation part.1

6H30, la timide lumière du jour qui se lève ne traversait pas encore les volets de la cabine, lorsque engourdi par la nuit il atteignait du bout du bras le réveil. Les yeux encroûtés il n’avait qu’à se tourner sur sa gauche et s’asseoir pour accéder à son interface personnelle.
_ « Météo locale 37°c, légères précipitations à prévoir. Pollution atmosphérique : ‘Prudence’. Moins 30% sur notre kit de vasodilatateurs et bouteilles d’oxygène [Y/ N] ? ».
Paradoxalement la crise systémique ne vint pas entamer la croissance démographique, et ces structures modulaires constituées de cabines individuelles ce sont vite imposées comme une norme. Les rares résidences d’avant le 20e siècle appartenaient désormais à des noms puissants.

Il resta là un instant, contemplant la fumée du café brûlant qu’il tenait fermement entre ses mains, quand une sonnerie retenti du flux ininterrompu des notifications. C’était l’agence locale pour l’emploi, un web-ouvrier en arrêt maladie avait libéré quelques heures de travail pour un mercenaire en quête de travail.
Les réveils étaient tous rythmés ainsi par les alertes, en d’impérieuses invitations à consulter et répondre. Le poste accepté et les heures accomplies le salaire serait viré, moins les taxes, les impôts et les frais de fonctionnement.

C’est en s’habillant qu’un écran semblable à un cube s’ouvrit sur sa droite. Les actualités classées selon ses données personnelles, se projetaient aux quatre coins de la cabine en une multitude d’hologrammes. Un zapping audiovisuel fulgurant en trois dimensions.

Il décrocha un instant, perdit le fil, et repensa aux événements qui précédèrent le déclin…