Unstable Realities

  • Versions :
  • FR
  • |
  • EN


Stratification numérique du monde

Cette vidéo fut inspiré d'abord par cette numérisation du monde et ces algorithmes qui régissent nos vies. J'utilise pour cela l'outil Google Earth qui en plus "d'aspirer" la réalité, démocratise l'accès à une forme d'ubiquité et de déplacement instantané ; il est le témoin et l'acteur d'un changement de paradigme, de conception et de perception de la réalité.

Devant l'aspect standardisé d'internet, les images 3D ont souvent bien du mal à charger, en découle des glitch, des glissements de couleurs et des failles dans les textures, des erreurs temporelles et non temporelles, des objets hors limites, des représentations graphiques invalides... Une métaphore d'un monde conçu par une myriade d'algorithmes informatiques.

L'erreur, le bug apporte une nouvelle manière d'appréhender un environnement, la narration, l'espace et le temps. Ils offrent une expérience différente.

Le glitch peut conduire à des effets esthétiques remarquables qui défient souvent le spectateur à ressentir les tendances sublimes de l'image numérique. Il y a une sorte de beauté vitale dans la manipulation des images numériques et leurs "défaillances", on peut y voir une forme de metaphysique, de mysthique dans la recherche du bug, la recherche de l'interstice, de cette faille qui déchire la réalité. Lorsqu'on s'y aventure, nous sommes happé dans un univers sans référentiel, dépourvu d'espace et de temps. Nous sommes alors hors limite.

Enfin, l'exploitation des erreurs est une façon de contester la fausse conscience d'une vidéo haute définition. Cette facheuse tendance à penser qu'avec une image "parfaite", on s'approche d'une meilleure représentation de la réalité.